Voici pourquoi Vous n’avez jamais vécu de vies antérieures.

vies-anterieur Voici pourquoi Vous n’avez jamais vécu de vies antérieures. Par Quentin Disneur

Réponse en audio :

Cliquez ici pour télécharger l’audio

(Faites un « clic droit » puis « enregistrez la cible sous »)

Texte écrit différent et très complémentaire à l’audio :

(le ton « parlé » est volontairement conservé)

Bonjour,

Aujourd’hui, le Vivant pousse à parler de la croyance illusoire d’avoir vécu des vies antérieures.

Ce présent partage peut porter à polémique s’il n’est pas entendu avec le cœur. Car bien sûr, de nombreuses traditions, comme par exemple la philosophie bouddhiste, parle de la réincarnation et ce message ne contredit en réalité en rien ce qui a déjà été dit. Il est donc bon de voir au-delà des mots.

La Vérité se reconnait en chacun dans le cœur, et cela n’est pas exprimable. Nous avons tous, selon les qualités d’âme de chacun, notre façon de La ressentir et d’en prendre conscience.

Pour le principe de réincarnation, par le fait qu’il n’y a pas de mots pour exprimer l’Absolu, on utilise des concepts pour parler de Cela. C’est ainsi que la philosophie bouddhiste a par exemple choisi d’employer des concepts tel que le Samsara, représentant le monde de l’illusion, le monde du mental, et le Nirvana, qui est le fait de transcender ce monde illusoire pour retrouver ce que l’on a toujours été.

Dans ce monde mental, illusoire, il y a la réincarnation. Ainsi le bouddhisme considère que le concept de réincarnation fait partie du Samsara, et non de la Vérité.

À partir du moment où l’on emploie des mots, on ne fait que prononcer une demi-vérité l’une après l’autre. L’Uni-Vers est un ensemble de forces égales en opposition, le Ying et le Yang. Chaque mot est une demi-vérité qui ne peut être accompagnée que de son contraire.

Par nature, l’Absolu ne peut que résider dans le Silence, celui du cœur, et non du mot qui en sort. Chaque mot est une naissance d’expérience, manifestation de l’Esprit, qui ne peut que simultanément mourir pour être reconnu comme Complet, Éternelle Vérité.

Ainsi, lorsque l’on parle d’un « chemin qui mène à l’éveil », ce chemin est une demi-vérité. Car l’éveil est précisément la prise de conscience qu’il n’y a pas de chemin. L’éveil est ici et maintenant, et cette Reconnaissance transcende le mental car Elle est au-delà des mots.

Cette Reconnaissance est une compréhension supra-mentale. Cela est l’Intelligence du Cœur qui comprend simultanément les 2 demis-vérité ensemble, pour reconnaitre la Vérité Absolue.

Il s’agit donc d’une compréhension qui émane du cœur.

L’Amour est inconditionnel alors que le mental est duel. Le mental ne peut voir qu’une demie-vérité à la fois, chaque mot l’un derrière l’autre tandis que l’Amour permet de Voir la Vérité en Soi, embrassant simultanément les 2 pôles opposés.

L’Amour ne choisit pas entre le bien et le mal, il prend Tout car il EST, ici et maintenant. Plus aucune activité mentale, plus aucune recherche en l’expérimentation du moment présent, seule le moment présent, Présence, se goûte de Lui-même. Seuls des sensations du présent restent. Le présent est Complet par nature. Se ressentent dans l’expression, dans le ressenti, ce Présent, par des sentiments Complets, qui sont Joie, qui sont Paix Suprême, qui sont Amour, qui sont Bonheur.

Croire avoir vécu des vies antérieures émane de l’illusion de la séparation, autrement dit de l’illusion que « Je ne suis pas déjà Complet ». Cela émane de l’illusion qu’il y a quelqu’un qui cherche à s’éveiller, qu’il y a quelqu’un qui cherche à rester dans le présent, alors que nous sommes le présent. Tout est dans toutes choses.

L’égo est un processus d’identification qui donne cette impression erronée d’être séparé du moment présent. Cette séparation est la croyance en une identité propre, distincte du Tout alors que nous sommes le Tout. Le concept de vivre d’incarnation en incarnation peut alors prendre forme.

En réalité, les vies antérieures ne sont que des énergies du présent qui se sont cristallisées. Elles n’ont jamais été dissociées du Tout, de la Présence, cela est juste une perception erronée par le mental, une croyance.

Les « énergies de vies antérieures» continuent à vivre ici et maintenant, mais le voile mental posé sur le cœur empêche de les voir. Ces énergies sont cachées par des concepts mentaux de passé, donnant la croyance qu’elles sont mortes alors qu’elles ne peuvent être qu’ici et maintenant, qui est Éternel.

Cette croyance en la mort cristallise ces énergies qui ne demandent qu’à vivre, qu’à circuler. Cette cristallisation est un ensemble de mémoires, le karma dans le corps.

Alors que la Vérité est Éternelle, tant que la croyance en la mort est maintenue, le concept du temps se créé, refusant la seule existence de l’ici et maintenant. Ce temps conceptuel est une relation de cause à effet, du karma, qui entraîne la souffrance.

Ici et maintenant reconnu est Liberté, circulation harmonieuse et infinie. Cette souffrance n’est pas réelle, car le karma émane d’une perception qui ne trouve pas de base valide. Ce fondement erroné est que nous sommes des êtres finis, qui peuvent alors naitre et mourir, alors que nous sommes infinis, autrement dit Éternel.

Cette infinie Présence que nous sommes est Amour, et Cela ne peut être que si Elle embrasse Tout simultanément. Nous sommes le Tout, nous sommes donc des êtres multidimensionnels. Voici pourquoi notre ADN est quantique et nous sommes en train de le retrouver.

Les vies antérieures sont donc l’ici et maintenant, Présence impersonnelle, qui contient simultanément tous les passés et tous les futurs. La Présence est Vérité, est Lumière, est Amour.

Mais tant que le voile mental est posé au-dessus du cœur, la Lumière s’accroche à la forme et créé des ombres. La dualité ombre et lumière se créé, formant des distinctions, des séparations ici et maintenant.

Toutes cette dualité est juste une expérience qui se créé ici et maintenant. La souffrance né du fait que nous nous prenons pour l’expérience, nous croyons exister par elle, alors que nous sommes l’ici et maintenant, Présence qui manifeste l’expérience.

S’identifier à l’expérience est se croire en vie grâce aux rayons du soleil alors que nous sommes le soleil.

L’expérience est un accouchement. C’est un acte d’Amour. Quel que soit la nature de l’expérience, elle se produit éternellement ici et maintenant, au sein de la Présence, Amour.

Autrement dit, toutes ces séparations, toutes ces identités, ces égos, restent Aimées éternellement, mais elles ne le savent plus. Quelques soient les croyances, les identifications, elles restent Présence en Essence, Cela est Éternel, elles restent Amour.

Ainsi, lorsque le voile mental est posé au-dessus du cœur, on se perd dans l’expérience et l’identification aux énergies du passé se créé. En s’appropriant ces énergies, on les empêche de circuler librement. Celles-ci ralentissent et finissent par se cristalliser dans les cellules, formant les mémoires.

Les mémoires sont prisonnières de chaque corps dont le cœur est voilé par le mental. Ce corps contient alors des impressions de vies antérieures comme si elles lui appartenaient. Et l’identification à l’expérience étant l’existence du voile mentale, il peut se former la croyance d’avoir vécu ces vies antérieures, si ces mémoires commencent à refaire surface.

Certaines perceptions extra-sensorielles, comme celles que possèdent les médiums par exemple, permettent d’avoir accès à une série d’énergies du passé cristallisées dans le corps. Cela peut être un passé « oublié » de la vie physique du corps, un passé pré natal, ou un passé correspondant à ce que l’on appelle les vies antérieures.

Pour certains, ces « accès » peuvent également avoir lieu lorsque l’âme commence à se retourner intérieurement vers l’Esprit.

En choisissant de s’abandonner dans le cœur, l’âme renonce à la souffrance du libre arbitre pour se laisser porter par l’énergie de la Grâce. La Vie commence alors à se fluidifier de plus en plus en se dessinant d’Elle-même selon la voie du cœur.

L’attachement à l’extérieur se dissout tandis que l’âme n’est plus soumise à la loi de la causalité.

L’effondrement en soi-même est se permettre de recevoir la Lumière qui descend de plus en plus dans le corps pour brûler tout le karma et tout ce qui empêche encore l’âme d’être totalement tournée vers l’intérieur.

Plus le cœur s’ouvre, plus la Lumière passe et brûle. Chaque part d’ombre est éclairée jusqu’à effacer toute trace de dualité.

Durant le processus d’ouverture du cœur, les énergies mentales sont progressivement Aimées, bien que la croyance d’être séparé du monde subsiste tant que l’ouverture du cœur n’est pas Complète.

La souffrance tend à disparaitre, l’impression d’espace-temps se dissipe, les sentiments divins rythment de plus en plus le quotidien, mais tant que l’Amour ne se respire pas Complètement, l’Absolu n’est pas reconnu. Les quelques petits grains de dualité qui existent encore maintiennent une identification au processus jusqu’au nettoyage Parfait qui laisse seule la Lumière respirer d’Elle-même.

Cette identification au processus peut donner l’impression de « retrouver ses vies antérieures », de se reconnecter à différentes dimensions de soi-même.

La réalité est que ces vies antérieures ne peuvent être miennes si je ne suis pas séparé du Tout. Et le Tout ne s’appartient pas Lui-même, Il EST.

Ces Retrouvailles sont des énergies cristallisées qui recommencent à circuler et avec lesquelles l’état intérieur de dissolution de l’égo, durant le processus d’ouverture du cœur, entre en résonnance.

Plus le cœur s’ouvre, plus la Lumière vient éclairer des énergies cristallisées. Ainsi, tandis que l’identité devient de plus en plus 1, ce qu’il en reste se mélange avec chaque mémoire qui recommence à circuler, pouvant donner l’impression de plonger de plus en plus profondément dans ses vies antérieures.

Au final, lorsque le cœur est Complètement ouvert, la dualité est transcendée et l’identification disparait.

Chaque âme complètement retournée intérieurement vers l’Esprit est une reconnaissance Divine révélée d’une façon unique.

À ce stade, le principe de fusion continue éternellement, mais sans l’identification. Plus personne n’expérimente, seule la Lumière se consume d’Elle-même.

Ainsi, si la résonnance avec d’autres vies antérieures continue à se révéler, il n’y a plus d’impression de les avoir vécues en tant que personne particularisée, seulement une manifestation, un rayonnement, une résonnance, une émanation d’Amour.

Dans l’inconscience qui laisse toute la place à la Conscience, les résonnances avec « les énergies du passé et du futur » sont simultanées, harmonieuses ici et maintenant, Complétude, mais tous les passés et tous les futurs ne sont pas encore forcément retrouvés.

La résonnance avec les dimensions parallèles varie en fonction de chaque âme tournée entièrement vers l’Esprit, bien que toutes sont en communion du cœur l’un dans l’autre, chaque coeur étant ouvert.

Ce lien de cœur à cœur forme une Alliance propre au monde de la Lumière.

Dans la Lumière, chaque âme est complètement tournée intérieurement en résonnance de Complétude avec l’Esprit, l’Amour se respire, mais si l’aspect multi dimensionnel de notre être n’est plus occulté par le voile mental, la profondeur de sa révélation varie à l’infini en fonction de la façon dont la Source a décidé de Se créer.

Ainsi, le cœur complètement ouvert ne laisse plus que la place à l’Amour. La Lumière déchire le voile mental, et la personne reconnait être la Présence. C’est la fusion de toutes les séparations, de toutes les parties de soi au Soi, reconnaissance multidimensionnelle de l’être.

La Présence que nous sommes ne vit pas l’expérience, qu’elle soit passée ou future, Elle est ce qui la manifeste.

Je vous Aime et au-delà.

Quentin

Source : http://sur-le-chemin-de-la-paix-interieure.com

Important : Vous êtes invité à reproduire ce texte pour le transmettre en mettant ceci :
« Trouvé sur http://www.legrandchangement.com »
Merci !

Articles liés

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. De notre multidimentionel oui c’est une réalité à mon avis dans l’ici et maintenant….mais il demeure une grande réalité aussi… celle que nous avons besoin d’un corps physique pour agir dans la matière… un monde habité, sachant que la matière est encore mortelle…. cela devient une nécessité lorsque un termine sa route… d’en prendre un autre…que ce soit sur cette planète-ci où une autre de notre galaxie…ceci bien sûre pour les âme ayant encore besoin d’œuvrer et expérimenter dans la matière de 3ième dimension…. cela ce nomme « réincarnation. » de dire que la réincarnation n’existe pas….et utilisant le multidimensionnel pour essayer de brouiller les esprits…. c’est assez pervers à mon avis….il ne faut pas mélanger les cartes comme ça…. L’âme à travers son plan qui nécessite 6 millions d’actes évolutifs dans les mondes habités à œuvrer à l’évolution du cosmos….nécessite des centaines et des centaines ( prise d’un support matériel) pour œuvrer. Vous ne faite pas exception. L’évolution de chaque âme, est étroitement relié aux actes évolutifs qui lui sont impératif d’actualiser…. tout est là. Savez-vous seulement ce qu’est « un acte évolutif ?» Cela incluant… que la conscience éveillée… doit toujours avoir en tête, d’être un réservoir d’énergies divines agissant dans la matière, un réservoir d’énergie divine trinitaire à l’image et ressemblance de la Source même d’où elle origine. Voilà.

  2. Merci pour cet article, j’ai souvent l’impression que tout est dit, que c’est complet 🙂

    1. Je le dirais d’une autre manière.
      Du point de vue de l’Être, le passé (hier ou vie antérieure)comme le futur (demain ou incarnation future) co-éxistent dans ce présent au même titre que l’autre (la dualité, les gens) n’éxiste pas; Je suis le tout (ré)uni.

      Néanmoins,pour des modalités terrestres, il y a l’autre, hier et demain ; et donc les vies antérieurs sont des “avant-hier” relatifs.

      Le jeu dans lequel nous sommes est d’être conscient que nous sommes ici avec les 2 états en même temps, notre Etre Divin dans un corps et monde 3D… pour l’instant.