Nouveaux brins d’ADN constaté chez des adultes – Mutation de notre ADN…

Publicité LGC

notre-adn-change Nouveaux brins d’ADN constaté chez des adultes – Mutation de notre ADN en rapport avec des changements dans la conscience…

Depuis des années, les généticiens savent que des changements se produisent dans l’ADN. Ils ont constaté que des hélices d’ADN se sont ajoutées chez des personnes adultes.

Cela irait de pair avec des changements dans la conscience.

Praticien de médecine holistique au Centre Avalon de Bien-Etre, au Mount Shasta en Californie, le Dr Berrenda Fox possède des tests sanguins fournissant la preuve que certaines personnes ont réellement développé de nouveaux brins d’ADN.

Lors d’un interview, il a déclaré : « Des changements ont lieu, des mutations qui, selon les généticiens, ne s’étaient jamais encore produites ».

Il y a plusieurs années déjà, à Mexico City, une convention de généticiens venant du monde entier avait pour thème « le changement d’ADN ».

Nous sommes en train de faire un saut d’évolution, et pourtant la grande majorité de l’humanité n’est pas informée des changements qui ont lieu !

Tout le monde a une double hélice d’ADN.

Ce que nous découvrons, c’est qu’il y a d’autres hélices qui sont en train de se former.

Dans la double hélice, il y a deux brins d’ADN torsadés en spirale.

Ces changements ne sont pas publiquement connus, parce que la communauté scientifique a l’impression que cela effraierait la population.
Et cependant, les personnes sont en train de changer au niveau cellulaire.

« Je travaille en ce moment avec trois enfants, qui ont trois hélices d’ADN », précisait dans une interview le Dr Berrenda Fox.
« Certains adultes que j’ai testés ont réellement une deuxième hélice d’ADN qui se forme.
Certains forment même une troisième hélice.

Ces personnes passent à travers des changements majeurs dans leur conscience et dans leur corps physique, parce que tout cela ne fait qu’un.
Ainsi, la Terre et les êtres humains élèvent leur vibration ».

On sait aujourd’hui que des milliers de personnes, ayant contracté le sida, finissent par s’en débarrasser et se retrouver avec un système immunitaire renforcé, dû probablement aux quatre cordons d’ADN supplémentaires découverts chez elles.

Les médecins de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) ont suivi un garçon né avec le virus du sida.
L’enfant a successivement été examiné à sa naissance, à 6 mois et à 1 an.
Ensuite encore à 5 ans et, cette fois, il fut constaté que toute trace du virus avait disparu.
Médecins et spécialistes se posèrent beaucoup de questions et finirent par examiner l’ADN du jeune garçon.

Ils découvrirent que l’enfant avait 24 cordons de son ADN actifs au lieu de 20 comme chez les êtres humains dits « normaux ».
On examina ensuite son état immunitaire.
Il semblait que l’enfant était préservé contre tout.

Et l’on découvrit que son système immunitaire était 3000 fois plus fort que chez le commun des mortels !
Des recherches s’ensuivirent pour voir s’il y avait d’autres cas de mutation de ce genre.

En effet, on en découvrit 1, puis 100, puis 1000.

A l’Université de Californie, on croit à présent que plus de 1 % de la population mondiale pourrait être dans ce cas.
Nous assisterions à un phénomène d’immunité spontanée jamais observé précédemment.

Cela expliquerait peut-être aussi les cas, de plus en plus nombreux, de « guérisons inexpliquées » de sidéens qui refusent la chimiothérapie, la tri-thérapie ou autres médicalisations qui affaiblissent le système immunitaire.

Est-il besoin de préciser que certains d’entre eux vivent des années sans inconvénients, bien qu’ils aient été répertoriés séropositifs ?

Extrait d’un article trouvé sur ce site : http://www.elishean.fr

Important : Vous êtes invité à reproduire ce texte pour le transmettre en mettant ceci :
« Trouvé sur  http://www.legrandchangement.com »
Merci 

Publicité LGC
A propos

Retrouvez toutes mes infos ici : http://stephane-colle.com

Tagués avec : , ,
8 commentaires sur “Nouveaux brins d’ADN constaté chez des adultes – Mutation de notre ADN…
  1. Bonjour,
    Le « docteur Fox » a été arrêtée et mise en examen pour exercice frauduleux de la médecine et production de résultat erronés concernant ses « pseudo-travaux »

  2. thin dit :

    Bonjour,

    ces infos paraissent inintéressantes, mais votre page parle du virus du sida… si vous étiez au courant, le sida n’est pas un virus, et en contre partie même le VIH à du mal à être isolé. Alors quid de votre crédulité?

    • Cheyck dit :

      Justement, nous avons des microscopes hyper développés, mais nous arrivons pas à voir un virus (le VIH), Soit ce dernier est une molécule (ce qui est impossible techniquement parlant), soit c’est du flanc. Or aucuns tests viables n’est encore à jour… Désolé, mais je trouve cela suspiscieux. Cependant, je ne prend pas la menace à la légère et préfère prévenir que guérir. Mais j’attends toujours des preuves tangibles dans les deux camps ! Car sans preuves, c’est de la spéculation ! (ce que j’entends par preuve, c’est une photographie au microscope du VIH et non une représentation faite sous 3DS Max…)

    • D.Guillaume dit :

      Bonjour, je souhaiterai dire que le virus du sida est un terme courant, car c’est bien un virus qui est responsable du sida (il s’agit juste d’une façon de parler rien de plus). Et nous savons aujourd’hui quelle est sa nature et nous connaissons sont cycle de « reproduction » ou de « multiplication ». Je vous laisse faire vos recherches via internet ou autre, mais basiquement, les virus sont constitués d’une capsule d’origine minérale (les molécules constitutives de la capsule ou capside) et celle-ci renferme de l’acide nucléique. Soit de l’ADN, au-quel cas le virus détourne la machinerie de la cellule infectée pour produire ses protéines constitutives et produire d’autre copies à disséminer. Soit de l’ARN, qui dans certains cas peut directement être traduit en protéines par la cellule ou bien passer d’abbord par de l’ADN par rétro-transcription etc.
      Dans le cas du sida, le virus est un rétro-virus, il contient de l’ARN et son cycle de multiplication est vraiment incroyable, car il est pratiquement impossible à stopper. Il conduit son hôte à produire des virus (capsule + ARN) et à les exporter sans nuire réellement à la cellule qui ne s’auto détruit pas !
      Enfin bref, tout cela pour dire que la crédulité de cette page et des infos qu’elle présente n’est pas à mettre en doute. Au contraire, beaucoup de sites commencent à parler de ce phénomène d’un 3e brin d’ADN qui apparaitrait peu à peu dans la race humaine d’aujourd’hui. Ce qui bien sûr à des implication dans absolument tout les domaines… Certains parle de l’origine de ce phénomène comme d’u changement majeur dans la conscience de l’humanité, par rapport à sa place dans l’univers et la nature du monde qui l’entoure. Nous sommes au bord d’une rupture avec un temps usé et dépassé. Ceux qui sont sceptiques auront du mal à accepter les faits nouveaux qui vont être rendus publics (bientôt je l’espère !!!) mais il ne faut pas perdre de vue notre avenir.
      Je ne dis rien de concret ici car je ne tiens pas à être discréditer 🙂 Mais merci à ceux qui auront lui mon message jusqu’ici !

  3. Nadège dit :

    Bonjour, je suis contente de voir et d’entendre Laura ! Merci ! Tout cela est encourageant ! Oui, il faut finir par assumer qui on est et c’est très bien comme ça. 🙂

  4. Marko dit :

    Quelle belle énergie ! Tres heureux de retrouver les miens. Merci au Transmeteur et à toi L’aura, vous etes tous magnifiques.

    Markö

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*