Franchir les derniers étages de l’Ascension…

Programme de la Web TV et soins collectifs gratuits :

Dites nous simplement ou vous envoyer les informations en remplissant ce formulaire ici :

images-11 Message destinés à vous aider à franchir avec aisance et facilité les derniers étages de votre ascension. Et que la meilleure façon de les compléter qu’en vous parlant de la joie ?

Si vous êtes dans l’amour inconditionnel, vous ne pourrez être que dans la joie.

Si vous avez pleine confiance en votre Père/Mère/Créateur, en la Hiérarchie et en votre propre Divinité, vous êtes sûrement dans la joie.

La joie est à la vie ce que l’eau est à la plante ;

La joie est liberté, elle est une paire d’ailes dans votre dos.

La joie est musique. Elle chante dans le silence.

La joie est un rempart contre le doute et la peur.

La joie est la compagnie de la paix de l’âme.

La joie est le sourire d’un enfant, le vol d’un papillon, la dans nuptiale d’un couple d’oiseaux.

La joie est le cri strident du martinet croisant l’espace à la recherche d’insectes.

La joie est une tache de soleil sur la surface d’un lac.

La joie est la brise qui pousse les nuages et les fait changer de forme à chaque instant.

La joie est cette branche d’arbre que le vent agite et qui ressemble à une main qui vous salue.

La joie est un feu qui crépite dans la cheminée les nuits d’hiver.

La joie est le tapotement des doigts de la pluie sur les vitres de votre fenêtre, puis l’arc en ciel qui vous ramène le soleil.

La joie est la vague qui vient un moment s’allonger sur le sable, se retire et recommence inlassablement.

La joie est le rire du ruisseau sur les galets de son lit.

La joie est le parfum qui monte de votre petit jardin ou d’un modeste pot de fleurs sur le rebord d’une fenêtre.

La joie est un rayon de soleils e faufilant par une fente des volets pour venir vous embrasser à votre réveil.

La joie est la voix d’un ami, un regard chaleureux qui vous réchauffe le cœur.

La joie est un petit caillou jeté dans une eau calme, qui fait des cercles de plus en plus larges et se propage jusqu’aux berges.

La joie est partout où vous saurez la voir.

Cultivez la joie comme on cultive des roses ou des orchidées. Ne la laissez pas se faner, mourir de soif ou d’abandon.

Soyez joie !

Message de la Source : La joie n’a pas besoin de prétextes. A l’instar de l’amour, dont elle est la sœur jumelle, elle se nourrit d’elle-même. Vous pouvez trouver des motifs de joie partout : dans le chant d’un oiseau, dans une fleur qui s’ouvre, dans le simple fait de respirer, de vivre. Plus votre joie est grande, plus elle alimente la Mienne, qui à son tour va renforcer la vôtre. Il se crée ainsi une communion, une émergence de joie qui peut remplir tout l’univers. Soyez bénis pour votre joie et pour tout ce que vous êtes.

Extrait de Le Temps des Maîtres – transmis par Marlice d’Allance 2012–recopié par Francesca aux Editions HELIOS – page 120

Source : http://francesca1.unblog.fr/

Important : Vous êtes invité à reproduire ce texte pour le transmettre en mettant ceci :
« Trouvé sur http://www.legrandchangement.com »
Merci !


Programme de la Web TV et soins collectifs gratuits :

Dites nous simplement ou vous envoyer les informations en remplissant ce formulaire ici :

A propos

Retrouvez toutes mes infos ici : http://stephane-colle.com

Tagués avec : ,
2 commentaires sur “Franchir les derniers étages de l’Ascension…
  1. Gilliane dit :

    Merci Stéphane pour la JOIE du partage de ce beau poème 🙂
    Voilà une pensée que je partage avec vous :

    « La vraie joie est une disposition de l’âme qui, par-delà les difficultés, les obstacles et les chagrins, est capable de ressentir la vie comme un don de Dieu, un don pour lequel elle éprouve de la reconnaissance et le besoin de remercier. Si vous voulez recevoir souvent les visites de la joie, cultivez en vous ce sentiment de gratitude envers le Créateur, et non seulement envers le Créateur mais aussi envers la nature, envers les êtres humains. Ainsi, même quand vous n’aurez aucune raison particulière de vous réjouir, ce sentiment que vous vous serez habitué à entretenir viendra vous prendre par surprise… Comme ces amis très chers qui arrivent quelquefois à l’improviste vous faire une visite à laquelle vous ne vous attendiez pas. »
    Omraam Mikhaël Aïvanhov

  2. yvonne dit :

    Magnifique, toutes ces joies qui se rassemblent font un bouquet enorme de joies que l on peut offrir au ciel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge